Pourquoi les bébés prématurés ont-ils besoin d’oxygène ?

0

Les prématurés ont souvent besoin d’oxygène à la naissance.

Les parents d’enfant prématuré le savent. Les bébés nés avant terme ont très souvent besoin d’oxygène pour les aider à respirer. Le traitement par oxygénothérapie est même presque incontournable pour les bébés nés avant 32 semaines aménorrhée (7 mois de grossesse). En effet, avant ce terme, les poumons, qui sont les derniers organes à se former pendant la grossesse, ne sont pas encore matures. Pourquoi ? parce que ce n’est qu’à environ 32 SA que les poumons sont capables de produire du surfactant, substance qui tapisse la surface des alvéoles pulmonaires, et qui est indispensable à la bonne marche de la fonction respiratoire.

Différents moyens d’apporter de l’oxygène

Il existe divers degrés d’oxygénothérapie :

  • L’intubation : il s’agit de petits tuyaux qui traversent la trachée pour arriver aux poumons et y délivrer directement de l’air. L’intubation est une opération délicate, car le corps du bébé prématuré est très petit et très fragile (certains ne pèsent que 500 g à la naissance). L’extubation (lorsque l’on ôte ces « tuyaux ») peut également s’avérer compliquée. Mais c’est une étape indispensable pour aider les grands prématurés à respirer.
  • La CPAP (Continuous Positive Airway Pressure), ventilation en pression positive continue, est une sorte de masque qui englobe la bouche et le nez du bébé par lequel est délivré de l’oxygène. Technique moins invasive que l’intubation, elle aide le bébé à respirer en continu. Les CPAP peuvent être utilisées dans d’autres cas que pour l’hospitalisation d’un bébé prématuré, par exemple lors d’un accident. Les ambulances seront équipées d’un CPAP, au même titre que d’un sac d’intervention.
  • Les lunettes d’oxygène. L’oxygène est délivré par deux petits embouts dans chaque narine. Les lunettes sont réservées aux enfants n’yant plus de trop gros besoins en oxygène. Il faut savoir que les l’on peut jouer sur la quantité d’oxygène délivrée et sur la concentration de l’air. Celui que nous respirons compte 21 % d’oxygène. Pour les bébés prématurés, ce taux peut monter à 30, 40 ou 50 % en fonction des besoins de l’enfant. Ceux-ci peuvent être plus importants à certains moments de la journée, par exemple lors des soins.

La fragilité pulmonaire des prématurés

La durée de l’oxygénothérapie des bébés prématurés peut varier de quelques heures à plusieurs mois. Certains bébés sont contraints de rentrer à domicile sous oxygène, avec hospitalisation à domicile. Quoi qu’il en soit, les prémas restent plus sujets aux bronchiolites graves et de nombreux enfants gardent une fragilité pulmonaire.

Enregistrer

Partager.

Laisser un commentaire